Résumé – Shunki Kirei-San

Au troisième mois de l’année, pour l’équinoxe de printemps, alors que le jour et la nuit s’équilibrent, le peuple de Grue célèbre le Shunki Kirei-San, en l’honneur de Ô-Hisama, le kami solaire qui les protège depuis toujours. En cette occasion, ils procèdent à d’impressionnants lâchés de lanternes volantes, lors desquels ils chantent la chanson « Nahji no Uta ». Les siècles passant, toute l’Enclave a pris l’habitude de célébrer cette tradition.

Cette année, alors que la présence des armées de Chat continue de tenir les survivants de l’Enclave sous pression, le printemps s’annonce terne et mortel. Dans l’avant-poste de Ganseki, même si la guerre fait toujours rage, on se prépare donc à célébrer le Shunki Kirei-San, dans l’espoir que toute cette énergie s’envolera jusqu’à Ô-Hisama, pour que sa lumière réchauffe les terres et les cœurs.

L’avant-poste de Ganseki se situe à un emplacement hautement stratégique, à la croisée de nombreuses routes d’acheminement des denrées, à proximité du circuit de distribution de l’eau potable et de mines essentielles. La zone est très vite devenue trop dangereuse : c’est la Légion Pénitentiaire qui a désormais la charge de protéger cet endroit, même si de nombreux volontaires viennent ponctuellement prêter main forte.

Les Chats sont toujours aussi déterminés. Ils parviennent à saboter le circuit de distribution d’eau potable et dominent complètement la zone. Malgré cela, il y a des morts dans les deux camps, et la pression ne cesse d’augmenter alors que la nuit du Shunki Kirei-San est toute proche.

Un soir, la veille du Kanreki, une expédition secrète parvient à rejoindre le camp : ils ont récupéré une machine de guerre des armées de Chat, et ils espèrent bien réussir à s’en servir.

Plus tard, alors que les guerriers de l’Enclave ont réussi un coup d’éclat, la Brume envahit soudain leur campement. Un gigantesque Yôkai attaque, obéissant aux ordres d’une seule et unique personne. C’est de cette façon que les survivants présents font la connaissance de Kareha Chizu, la Générale à la tête de l’armée de Chat.

Aucune flèche ne semble pouvoir la blesser, elle contrôle la Brume et lance des sorts de feu dévastateurs. Une inquiétante démonstration de plus de ce que les Mahôtsukai Chats sont capables de faire.

Sur les corps des guerriers Chats, certains retrouvent des lettres qui les troublent. « Grand frère, des Kami ont détruit notre école, nous sommes maintenant obligés de rester enfermés chez nous, j’espère que tu reviendras vite. » « Papa, hier, je t’ai dessiné en train de tuer les Kami qui ont attaqué notre village. J’ai peur que tu ne reviennes jamais. » « Mon amour, nous avons été contraints d’abandonner notre demeure. Si tu parviens à rentrer, je t’attendrai au monastère, en espérant que les Kami ne le détruisent pas… Que Ô-Hizashi nous protège… »

Petit à petit, un lien se crée, ténu. Certains Chats acceptent de s’entretenir avec les survivants de l’Enclave. On découvre ainsi qu’ils ne sont pas là par plaisir, mais pour leur propre survie. Ils ont dû choisir : eux, ou les survivants de l’Enclave.

Le soir du Shunki Kirei-San arrive et, à la surprise de tout le monde, c’est Kareha Chizu qui fait la demande d’une trêve. Les morts sont nombreux, elle doit vouloir prendre soin des siens. L’Enclave accepte : cela lui permettra de célébrer Ô-Hisama comme il se doit.

La nuit tombe. Les survivants de l’Enclave se préparent à allumer leur lanterne. Les premières voix s’élèvent. Très vite, on lâche une première lanterne, puis une deuxième. On les regarde s’envoler pour aller rejoindre le Kami solaire. Au loin, soudain, on aperçoit une autre lanterne, qui s’élève depuis le camp des Chats, très vite rejointe par des dizaines.

Les survivants de l’Enclave cessent de chanter, surpris. Au loin, on entend les paroles de Nahji no Uta. Les Chats chantent, eux aussi. Ils célèbrent le Kami solaire, eux aussi. Malgré les nombreuses questions qui envahissent les esprits, les survivants de Ganseki recommencent à chanter.

Pour un soir, tous les peuples semblent en paix, unis.

La guerre reprend de plus belle le lendemain. Les Chats sont plus déterminés que jamais, et les troupes de renforts sont contraintes de quitter les lieux et de rejoindre Izumi, laissant la Légion Pénitencière seule sur place.

Musique de fin

Quelques photos souvenirs…

… et bonus !

Bande-annonce pour le jeu « Contes de la Brume 2017 »

Photos backstage et making-of