Résumé – Monastère de Nagoyaka

Cela fait bientôt une demi-année que Chat a lancé son assaut général sur l’Enclave. Malgré cela, la barrière magique et le Mur qui la protègent empêchent la majeure partie des Yôkai de passer. C’est une bonne chose : les armées humaines de Chat sont bien assez puissantes en elle-même, des renforts supplémentaires seraient un désastre.

Puis, une terrible nouvelle arrive aux oreilles du Conseil de Guerre : l’indispensable mur subit d’importantes fragilisations. L’une d’entre elles, toute proche, se situe à proximité du Monastère de Nagoyaka. L’un des nœuds constituant la Barrière magique s’y trouve également, si bien que le monastère a été transformé en avant-poste, pour tenter de protéger ce qui peut l’être. Le Conseil de Guerre décide de faire appel à des volontaires pour résoudre la crise.

C’est ainsi qu’un groupe est envoyé, composé notamment de prêtres, de maçons et de médecins, le tout escorté par des guerriers de tous les peuples. En plus de l’entretien, il leur est demandé de rapatrier toutes les connaissances qu’ils pourraient découvrir dans les archives du monastère, qui comptent parmi les trésors historiques de l’Enclave.

En arrivant sur place, à la tombée de la nuit, l’expédition est contrainte de se cloîtrer à l’intérieur des bâtiments, alors que des Yôkai insectoïdes patrouillent à l’extérieur et pétrifient tous ceux qui tombent sous leur regard. Les plus courageux mènent des sorties pour libérer les victimes prisonnières, mais celles-ci ne reviennent pas totalement indemnes : des parasites s’accrochent à elles lorsqu’elles se retrouvent captives des nids.

Les mystiques se rendent rapidement compte qu’ils ne pourront pas réparer la barrière seuls et auront besoin de l’aide d’un Yôkai. En effet, une Yuki Onna a été liée à ce nœud par les Kami et les Avatars des Mondes, et son intervention est indispensable.

Les Yôkai attaquent régulièrement l’Enclave depuis plus de trois mille ans, malgré les efforts des Forces Armées. Aussi, la nouvelle d’un Yôkai amical a de quoi étonner.

Et les missionnés ne sont pas au bout de leur surprise ! Quelque part dans le temple, ils découvrent un crâne monstrueux, identifié par les mystiques comme ayant appartenu à un Kami. Une lame brisée est plantée en plein milieu de son front, et nul ne semble pouvoir la retirer de là. Un mystère de plus sur lequel se pencher.

Les heures s’écoulent, la nuit tombe et des apparitions fantomatiques surgissent soudain. Heureusement, certains mystiques savent parler avec les morts et tentent de percer le secret de leur présence. Les disparus semblent perdus, hagards, sans aucun souvenir de leurs vies passées autres que les quelques phrases qu’ils répètent en boucle.

Au milieu de toute cette agitation, un émissaire de Chat se présente aux portes du monastère. D’abord intercepté par les militaires, Iwasaki Maki du peuple de Grue prend sous sa responsabilité de le recevoir, confessant être à l’origine de sa venue.

En effet, l’émissaire est là pour annoncer l’arrivée de Chat en ces lieux, pour discuter avec Dame Maki. Non content de la situation et accusant cette dernière d’un acte de traîtrise, les Forces Armées ne peuvent malheureusement pas s’opposer à Chat. Les guerriers présents sont forcés de l’observer prendre le thé au milieu du camp avec la jeune femme, protégés d’une nappe de Brume.

L’échange est cordial, mais toute personne tentant de pénétrer dans la Brume tombe instantanément inanimée. Qu’importe la teneur de leur discussion, les Forces Armées ne veulent rien entendre et Dame Maki est contrainte de s’exiler pour échapper à la colère des militaires. Quant aux malheureux tombés dans la Brume, ils s’en sortent tous après le départ de Chat.

Heureusement, il n’y a pas que de mauvaises nouvelles. Parmi les documents conservés dans le monastère, certains font mention de l’alchimie. C’est un savoir ancien et oublié qui permettrait de concevoir, entre autres, de puissantes armes capables de donner d’importants avantages stratégiques dans la lutte contre Chat.

D’autres archives parlent de la magie élémentaire, qui est de nouveau présente depuis l’éveil de Tigre. Les textes sont cryptiques, mais ils expliquent comment développer ce pouvoir.

Après avoir étudié correctement les textes, les mystiques se réunissent dans la mine pour y mener un rituel chantant avec la Yuki Onna en son centre. La Barrière magique renforcée et le mur réparé dans le même temps, la mission de l’expédition est un succès. Il n’y a plus qu’à convaincre le moine supérieur récalcitrant de déplacer les documents du monastère.

Les choses s’accélèrent finalement lorsqu’une offensive déferle sur le temple. Les guerriers repoussent une nouvelle vague de Yôkai insectoïdes et d’humains parasités pendant que les civils fuient. Grâce à une défense efficace, presque tout le monde parvient à s’enfuir en vie, mais le monastère est pour le moment perdu…

Musique de fin

Quelques photos souvenirs…

… et bonus !

Bande-son d’ambiance

Bande-son rituel de la Barrière magique

Ce que racontaient les fantômes…

Un Yôkai le possède !
L’Enclave ? La construction du Mur n’ira jamais assez vite…
Ce sont eux qui la retiennent.
J’ai visité le Rêve.
Je n’étais pas le vrai.
Il s’est perdu parmi nous.
Elle va bientôt revenir.
Il n’est pas vraiment prisonnier.
De génération en génération… Elle revient.
Je l’ai vu disparaître… Détruit !
Je ne devrais pas être là.
Il y en a cinq qui la gardent.
Certains l’ont suivi.
Je cherche la Lumière.
Il en a une armée complète.
Je me souviens de ses deux colliers d’ossements.

Extrait vidéo

Photos making-of et backstage