Résumé – La Forêt de Tha Skar

Depuis un an, l’Enclave est débarrassée des armées de Chats… Mais la guerre ne s’est pas calmée pour autant. Cinq grandes armées de Yôkai ont pris le relais : l’Armée des Enfants, l’Armée de la Pestilence, l’Armée du Feu, l’Armée de Pierre et l’Armée Fantôme.

Les pénuries s’accentuent encore et, parmi les matières les plus importantes se trouve le bois. Le Conseil de Guerre a donc commencé à en récupérer le plus possible, à tout prix, dans toute l’Enclave.

Les intimidations et les contraintes se multiplient sur le peuple de Singe, pour que ce dernier accepte d’autoriser l’exploitation de ses forêts sacrées.

Les forêts sacrées du peuple de Singe sont préservées et défendues par les moines Shengshen : chaque arbre représente le tombeau d’un être cher disparu. Elles sont donc protégées par certaines lois de l’Enclave, et une lourde bataille juridique est en cours. Sur place, des gradés des Forces Armées tentent d’accélérer les procédures en faisant pression sur les populations locales.

C’est aux abords de la forêt de Tha Skar, l’une des plus importantes forêts sacrées, que des diplomates de tous les peuples choisissent de se réunir pour trancher une bonne fois pour toutes sur cette question épineuse.

Les échanges sont tendus, le contexte politique du peuple de Singe n’aidant pas. En effet, le règne du roi Tian Zhimo est remis en cause par le groupe des Éveillés, qui souhaitent élire un nouveau souverain sans attendre que les Kami prennent eux-mêmes cette décision, comme le veut la coutume.

Pour ne rien arranger, un puissant Yôkai a élu domicile dans la forêt de Tha Skar, amenant avec lui la Brume et de nombreuses autres créatures, et l’Armée Fantôme s’approche lentement mais sûrement.

Les choses s’accélèrent alors que les diplomates entament les discussions. Assassinats, manœuvres d’intimidation, attaques de Yôkai… Rien ne va. Le peuple de Singe reste pourtant fort et brave. Les personnes présentes découvrent que le Yôkai tapi au fin fond de la forêt est en réalité Wu, le Kami du Brouillard et protecteur des Forêts Sacrées. Des spirituels arrivent à le purifier et la forêt récupère un peu de sa santé.

Autre grande nouvelle : on parvient à retrouver Chèvre, qui s’était dissimulée de génération en génération dans le corps d’hommes et de femmes de la même lignée. Le réveil de cette dernière doit encore être achevé, mais elle promet de transmettre ce qu’il s’est réellement passé lors de la naissance de Chat, ainsi que les connaissances qu’elle a sur les rituels d’incarnation des Mondes. Avec un peu de chance, on pourra ramener Dragon…

En fouillant dans la bibliothèque de la Forêt de Tha Skar, des érudits découvrent d’anciens textes scellés, contenant des informations essentielles sur un autre art oublié depuis longtemps : l’Invocation. Une nouvelle piste à exploiter pour espérer sortir victorieux de cette guerre.

Pendant les négociations, malgré tous les efforts des Forces Armées de l’Enclave, l’Armée Fantôme déferle sur le territoire de Singe. Les morts sont une fois de plus nombreuses. Dès le lendemain, des courriers arrivent pour transmettre les noms des disparus. Les dignitaires et leurs escortes sont eux-mêmes amenés à affronter les terribles créatures malgré la nuit et la Brume.

Enfin, après de multiples débats, les différents diplomates présents parviennent à un accord. Ensemble, ils rédigent et signent une nouvelle loi sur l’exploitation des forêts.

Alors que l’on se réjouit d’avoir libéré Wu, d’avoir survécu à l’attaque des Fantômes ou d’être finalement arrivé à trouver un arrangement pour satisfaire tout le monde, une effroyable nouvelle fait le tour de l’Enclave : les Chats sont de retour…

Musique de fin

Quelques photos souvenirs…

… et bonus !

Vidéos souvenir

Les 5 Armées Yôkai

Les cinq armées Yôkai ont attaqué l’Enclave les unes après les autres à partir de l’automne suivant la libération d’Izumi. Elles sont moins nombreuses que les armées Tanshin : les Forces Armées arrivent mieux à tenir le choc contre elles. Cependant, les dégâts sont très lourds, les Yôkai ont moins de scrupule à tout détruire. Elles sont plus dans une optique de guérilla, apparaissant et disparaissant plus vite que des armées humaines.

L’ARMÉE DES ENFANTS

Elle a pénétré l’Enclave par l’ouest, dévastant le territoire du peuple de Cheval et s’installant durablement dans la partie ouest de l’Enclave.

Général : Un enfant akuma rouge, Gaki. Un caractère de cochon, vicieux  et cruel, très très bon tacticien.

L’ARMÉE DE LA PESTILENCE 

Elle a pénétré dans l’Enclave par le sud-est, visant directement Izumi, qui était heureusement sous très grande protection. On redoute qu’un de ces Yôkai ne parvienne à contaminer la source d’eau potable de l’Enclave.

Générale : Hôsôbabâ. Se nourrit des cadavres sur les champs de bataille, “la vieille de la variole”, elle rend malade ceux qui se sont trouvés proches d’elle pendant les batailles. Elle n’est pas très tactique, surtout dévastatrice, visant à répandre la maladie dans les rangs ennemis.

L’ARMÉE DU FEU

La troisième armée a envahi l’Enclave en passant par le nord et a maintenu sa position à cet endroit depuis, bloquant tout accès envisageable en direction du nord, au-delà du Mur.

Général : Fuchizaru, un singe en armure de samurai (seulement le bas), possède une force surhumaine et encaisse de la même façon les coups et les blessures comme si rien ne pouvait le faire ployer.

L’ARMÉE DE PIERRE

La quatrième armée a attaqué l’Enclave par l’est, directement le territoire Lièvre, d’où elle tente a priori d’atteindre le territoire du peuple de Chèvre. Elle est constituée uniquement de statues de pierre animées. Les soldats sont tous identiques, les gradés également. Tout semble clairement avoir été fabriqué en série pour être ensuite animé. C’est une armée strictement silencieuse, qui agit comme un même esprit : aucun ordre n’est crié, et pourtant elle est parfaitement coordonnée. Les gradés tiennent leur place de gradés, les soldats suivent des choix tactiques très subtils et précis… Mais dans un silence total.

L’ARMÉE FANTÔME

Cette armée est a priori arrivée par le nord également, sur les traces de la troisième armée et en soutien de cette dernière. Elle ne semble pas dirigée par une tête pensante en particulier, chaque Yôkai semblant savoir ce qu’il a à faire, et en l’occurrence, il s’agit d’une manoeuvre de sape et de frayeurs nocturnes, car elle ne se montre que rarement le jour.