L’Enclave

L’Enclave fut créée par les Douze et les Kami, dans le but de mettre les derniers survivants de l’Humanité à l’abri de la fureur de Chat.

Ainsi, ils érigèrent une Barrire Magique, puis un Mur, puis ils ramenèrent les peuples rescapés en leur faisant traverser de très nombreux portails pour semer leur ennemi du mieux possible.

Une fois à l’intérieur, bien à l’abri, les peuples commencèrent à organiser leur nouvelle vie et, au bout de 3 000 ans, l’Enclave était structurée de manière stable et durable, avec plusieurs instances globales.

Izumi : la seule source d'eau potable

Quand ils créèrent l’Enclave, les Douze et les Kami utilisèrent leur puissance pour purifier une source d’eau de manière durable. Un immense système de distribution de l’eau fut mis en place dès les premiers mois, et il fut perfectionné au fil du temps, principalement grâce aux ingénieurs du peuple de Lièvre.

Les Douze demandèrent que des représentants de chez peuple s’installent là, pour éviter que l’un d’entre eux ne s’approprie la source. C’est ainsi que naquit la ville d’Izumi, du même nom que la source.

Avec le temps, le territoire d’Izumi s’étendit et ses habitants développèrent et réclamèrent leur propre indépendance. Le territoire devint autonome aux alentours du 25ème siècle de l’ère de l’Enclave en paix.

Le système de distribution de l’eau est entretenu avec soin, grâce aux taxes prélevées auprès de tous les peuples par la Banque Centrale de l’Enclave.

La Banque Centrale

La Banque Centrale est une initiative grandement portée par le peuple de Yak. Aujourd’hui, elle s’occupe de gérer la monnaie utilisée dans toute l’Enclave, ainsi que de prélever les différentes taxes permettant de financer l’entretien du Mur, celui du circuit de distribution de l’eau potable ainsi que les Forces Armées de l’Enclave.

Le Conseil de Guerre & les Forces Armées

36522946_2172988876270381_163589488918921216_n

Après plusieurs siècles à essayer de défendre chacun son territoire, il devint évident que les peuples gagneraient en efficacité en unissant leur force et en protégeant l’Enclave de manière plus globale. C’est de cette idée que naquit le Conseil de Guerre et les Forces Armées. Il y eut plusieurs réformes, pour finalement en arriver à l’organisation que l’on connaît aujourd’hui.

Le Conseil de Guerre se rassemble tous les trois mois, pour statuer sur les procès militaires, les budgets, les grades, les promotions, la logistique et le financement des camps d’entrainement.

Des représentants de tous les peuples y siègent, pas forcément en nombre égal. Dans tous les cas, chaque peuple compte toujours pour une seule voix (le territoire autonome d’Izumi possède une voix également).

Les décisions doivent toujours être validées avec l’obtention de dix voix sur douze.

Les Forces Armées se divisent en trois corps : l’Infanterie, la Cavalerie et l’Ingénierie. Il existe également deux corps spéciaux : l’Araatan, dirigée par le peuple du Chien, chargée de patrouiller le long du Mur à l’intérieur, et les Expéditions Brumeuses, dirigées par le peuple du Sanglier, chargée de patrouiller le long du Mur à l’extérieur.

Les Forces Armées s’occupent de la défense extérieure.  En ce qui concerne les problèmes internes de délinquance, de crimes et de criminalité, chaque peuple possède sa propre milice ou police.

À noter également que trois peuples entretiennent depuis toujours une armée, en plus de participer aux Forces Armées : les peuples de Tigre, Dragon et Cheval. Depuis peu, le peuple de Singe a entrepris de créer sa propre armée également.

La Cour de Justice

Trois représentants de chaque peuple forment l’ensemble de la Cour de Justice (un seul, dans le cas du territoire autonome d’Izumi). Il est nécessaire de passer un concours commun portant sur la connaissance de l’ensemble des lois de l’Enclave et des peuples pour pouvoir intégrer la Cour de Justice.

La Cour de Justice est impliquée dès qu’une affaire judiciaire concerne deux peuples ou plus. Sinon, c’est le système judiciaire de chaque peuple qui s’applique.

Outre tous les juges, avocats et autres qu’elle emploie au quotidien, la Cour de Justice dépêche également des Sôsakan (enquêteurs) dans toute l’Enclave. Ces derniers sont habilités à se mêler de toutes les affaires qui leur semble relever de la Cour de Justice.

Enfin, la Cour de Justice gère elle-même toutes les affaires de braconnage. En effet, la ressource en gibiers de l’Enclave est très strictement réglementée et le braconnage, très sévèrement puni. Ce sont les Nomades du peuple du Chien qui surveillent tous les territoires de l’Enclave au nom de la Cour de Justice.